Laboratoire et Service International d'appui Aux Organisations d'Economie Sociale et Solidaire

Epidémie de dengue au Burkina Faso : l’IPD-AOS contribue à l’action de sensibilisation

Le samedi 03 décembre 2016 de 15 h à 17 h à l’amphi Fernand VINCENT, avec le soutien technique du ministère de la Santé du Burkina Faso, l’Institut Panafricain pour la Développement, Région Afrique de l’Ouest et Sahel (IPD-AOS) a organisé un panel autour du thème : « Connaître et prévenir la dengue : sauver des vies et promouvoir le développement. » Co-animé par Dr Brice Bicaba, Directeur de la Lutte contre la Maladie (DLM) du ministère de la Santé et par Dr Poussi Sawadogo, Directeur des Etudes de l’IPD-AOS, le panel a enregistré de nombreux participants composés des membres du personnel administratif, des enseignants et des stagiaires de l’IPD-AOS et de nombreux invités extérieurs. L’activité a également bénéficié de la présence d’organes de presse de la place.

Dans sa communication sur le volet médical de la maladie, Dr Brice Bicaba a mis l’accent sur l’épidémiologie de la maladie, la transmission des virus, les signes de la maladie, les moyens diagnostiques de la maladie, la prise en charge et les actions entreprises par le ministère de la Santé. Cette communication a permis de rappeler les participants sur l’importance de la prévention de la dengue.

La seconde communication présentée par Dr Sawadogo a porté sur l’impact de la dengue sur le développement. Il a montré l’étendue spatiale de la maladie dans le monde avant d’indiquer ses conséquences sur les groupes sociaux et notamment les femmes et les enfants. Il a enfin souligné le coût de la maladie en termes de perte de temps, d’argent et de productivité aussi bien sur les individus, sur les communautés et sur le pays.

Le public a positivement réagi par des questions et des témoignages émouvants. Le défi majeur de la lutte contre la dengue demeure les mesures d’assainissement au niveau des familles et des municipalités. L’éducation à l’hygiène est aussi une priorité pour les autorités sanitaires, communales et communautaires. Chaque participant est réparti avec une idée claire de la maladie, des moyens de prévention et de son impact sur le développement individuel, collectif et national.

Par ce panel, l’IPD-AOS a voulu montrer sa disponibilité à défendre une cause sociale de grande importance, à savoir la santé des populations, préalable d’un développement concerté, décent et durable. Cette action s’inscrit dans la mission de cet institut panafricain qui consiste à accompagner les acteurs du développement par la formation initiale et continue. La formation longue durée couvre les domaines de la Planification régionale et de l’aménagement du territoire (PRAT), du Genre, population et développement (GPD), de la Télédétection et système d’information géographique (TSIG), du Management des projets et micro réalisations (MPMR) et de l’Agriculture et innovations technologiques (AIT).

Les formations courte durée aborde principalement des thématiques utilitaires comme la Gestion axée sur les résultats (GAR), Genre, leadership et développement (GLD), Communication participative pour le développement (GPD), Plaidoyer et lobbying (PL), Gestion de base de données (GBD), etc. Certains de ces thèmes feront l’objet d’une session spéciale de formation du 19 au 23 décembre 2016.

Comment assurer cette mission si les populations sont confrontées à un problème de santé comme celui de l’épidémie de la dengue ? Dans cette lutte, l’IPD-AOS s’engage en tant qu’allié naturel de toute action pour prévenir cette maladie.

La Direction Régionale de l’IPD-AOS